Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 

Concepteur électronique


Dessinateur, projeteur, ingénieur, le concepteur en électronique dispose d'une large palette de fonctions dans l'entreprise selon son niveau d'étude et son expérience professionnelle. Globalement, il participe à la conception d'éléments électroniques à travers des schémas : cartes, systèmes de test ou de mesure, automatismes, appareils de télécommunications.
Ses principales missions : conception de schémas de câblage, saisie de schémas de circuits imprimés et implantation de ces circuits, conception d'outils de commande...
Aujourd'hui, toute la phase de conception et de dessin passe par des outils informatiques (souvent de grosses stations comme Mentor Graphics).
A mesure que l'électronique s'immisce dans toute l'industrie, le marché offre des possibilités d'emploi grandissantes et souvent intéressantes. Une formation pointue et évolutive est requise autant d'un point de vue technique que pour la gestion et le management.


Profil

Le concepteur électronique est amené à manipuler des composants électriques ou électroniques souvent petits et... chers. Une grande précision et une acuité visuelle sans faille sont donc nécessaires. L'esprit d'analyse et l'esprit d'équipe sont d'égale importance. Souvent, vous serez amené à lire et à parler anglais. Suivre des cours est vraiment un plus.
Les nouveautés informatiques et technologiques ne doivent pas poser de problème : c'est un domaine en constante évolution, il sait s'adapter et se tenir au courant.
Il doit être familier avec l'environnement informatique et maîtriser un ou plusieurs logiciels notamment les systèmes Mentor Graphics.


Formation

Bac STI génie électronique ou génie électrotechnique
Bac S option technologie industrielle

BTS / DUT
BTS électronique
BTS électrotechnique
BTS Informatique industrielle
DUT "Génie électrique et informatique industrielle", option électronique ou informatique


Plusieurs Ecoles d'ingénieurs
ESIEE
Ecole supérieure d'ingénieurs en électrotechnique et en électronique (Paris et Amiens)
http://www.esiee.fr

ENSEA
Ecole nationale supérieure de l'électronique et de ses applications.
http://www.ensea.fr/

ISEB
Institut supérieur d'électronique de Bretagne
http://www.iseb.fr/

ISEM
Institut supérieur d'électronique de Méditerranée
http://www.isem.fr.st/

ISEN
Institut supérieur d'électronique du Nord
http://www.isen.fr/

Possibilité de formation en alternance.


Salaire

Evidemment très variable selon le niveau d'étude, l'expérience professionnelle et les responsabilités dans l'entreprise.
Les débutants peuvent prétendre à un salaire légèrement au-dessus du SMIC mais tout dépend de la taille de l'entreprise, de la région...


Environnement

De nombreux secteurs font appel à l'électronique : télécommunications, automobile, aérospatial, industrie du papier et bien sûr équipementiers électroniques dont c'est le coeur de métier.
Comme dans de nombreux métiers de CAO, le concepteur électronique travaille sur des projets et donc en équipe. Plus que les autres, il sera amené à parler anglais avec des fournisseurs ou des clients (le travail à l'international est très répandu dans le secteur).


Interview
En 1980, Philippe Gilet décide de se reconvertir à la suite d'un accident. Il suit une formation pendant deux ans et passe de l'électricité du bâtiment à l'électronique.

Quelle est votre formation ?
Je suis resté dans un centre de formation montpelliérain pendant deux ans et j'y ai obtenu un certificat de formation professionnelle en dessin petites études en électronique. Dès ma sortie j'ai commencé à travailler chez Merlin Gérin, Techniphone ou encore Hytec. J'ai également une spécialité de qualiticien (conduire une entreprise à la certification, gérer la démarche qualité, faire des audits internes...)
Au départ, nous dessinions encore à la main mais très vite, j'ai appris à utiliser des logiciels de CAO. Une de mes réalisations les plus marquantes a été des caméras pour filmer dans des milieux hostiles : les contraintes étaient originales.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?
Pour moi, l'électronique s'apparente à de la recherche. Cela demande un certain niveau de réflexion et donc c'est forcément intéressant.

D'après vous, quelles sont les qualités nécessaires pour exercer ce métier ?
Il faut être rigoureux, méthodique, patient et avoir l'esprit logique. Que ce soit dans la conception ou la pose des composants, le sens pratique, l'organisation et la minutie sont essentiels.
Et enfin, il faut aimer se tenir au courant des nouveautés parce que dans ce domaine, cela change très souvent : nouvelles techniques, nouveaux composants. Il faut s'adapter.

Pouvez-vous nous parler des avantages et des inconvénients du métier ?
Les avantages, c'est le côté recherche. Nous sommes presque des inventeurs. Par contre, ce métier est très spécialisé ce qui réduit beaucoup les opportunités de travail.

Quels sont vos projets d'avenir ?
Je compte obtenir un nouveau diplôme, un BTS assistant en création industrielle en passant par la Validation des Acquis de l'Expérience.