Recevez les offres d'emploi par email- En savoir plus
Alertes 

Dessinateur électricité


Le dessinateur électricité est un professionnel des schémas électriques. Il est le lien indispensable entre l'ingénieur qui conçoit le produit et le technicien qui le fabrique. C'est un maillon essentiel dans la production puisqu'il traduit les idées en schémas compréhensibles par l'ensemble des techniciens. Mais aujourd'hui, les projets sont confiés à des équipes plus restreintes et les dessinateurs peuvent avoir à concevoir eux-mêmes les produits. Ces schémas, conçus par ordinateur, sont les documents de base de toutes les productions électriques. Le dessinateur électricité est aussi chargé de produire la nomenclature de montage ou d'installation. Dans tous les grands domaines de l'industrie, on recrute des dessinateurs électricité : systèmes de vidéosurveillance, détecteurs d'incendie, contrôle d'accès, badgeuses, systèmes de communication et de télécommunications, voici quelques exemples de missions confiées à l'équipe du dessinateur électricité.

Profil

Le dessinateur électricité est une personne logique. Il doit toujours avoir en tête la sécurité. Il devra connaître les normes sur le bout des doigts.
Comme pour tous les métiers de conception industrielle, l'esprit d'équipe est essentiel car la chaîne de compétences ne doit pas se casser. Une application extrême est demandée pour la réalisation des schémas électriques.


Formation

BAC S technologie industrielle
BAC STI génie mécanique et génie électrotechnique.
BTS / DUT - BTS Mécanique et Automatismes Industriels
DEUG génie électrique et informatique industrielle


Evolution

D'après la convention collective, ils occupent une position de technicien ou agent de maîtrise. Après quelques années d'expérience, ils peuvent prétendre au poste de projeteur ou de chef de projet.


Environnement

Le plus souvent, le dessinateur en électricité travaille en bureau d'étude. De plus en plus, les équipes de BE se restreignent et le dessinateur est souvent entièrement responsable de son projet, qu'il peut mener avec le chargé d'affaires, en contact direct avec le client.


Interview
Jean Noël Angeli est un concepteur dessinateur électricité spécialisé dans les courants faibles. Il travaille dans l'électronique, la téléphonie ou encore les systèmes de détection d'incendie. Situé à Clamart, il a utilisé ses connaissances pour se lancer dans une nouvelle formation.

Quelles études avez-vous suivi pour devenir dessinateur électricité ?
J'ai d'abord été dans le bâtiment avec un CAP serrurier et un BEP charpente métallique. Ensuite, j'ai passé un brevet professionnel industriel.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?
D'abord parce qu'à l'époque, le choix des postes était très étendu dans les bureaux d'étude. Je pouvais travailler dans de nombreux domaines.
Sinon, ce que j'apprécie dans l'élaboration de pièces, c'est la recherche, la conception, la réflexion. J'apprécie aussi le travail de gestion comme la recherche de fournisseurs ou encore le contrôle des pièces. Tout ce qui relève de métrologie, de contrôle des côtes et de l'usage de bons matériaux est très motivant. Enfin, le point de vue de l'utilisateur est essentiel à comprendre.
De plus en plus, les bureaux d'étude confient les dossiers complets au dessinateur : cette responsabilité est aussi motivante.

D'après vous, quelles sont les qualités nécessaires pour exercer ce métier ?
Beaucoup de méthode et d'ordre, c'est la base. Il faut aussi être capable de gérer un projet et de le comprendre du début à la fin, de l'approvisionnement à l'utilisateur final.

Pouvez-vous nous parler des avantages et des inconvénients du métier ?
Les dessinateurs ont la chance de travailler à l'intérieur, dans un bureau, cela procure un certain confort. Et les salaires sont relativement bons.
Par contre, nos compétences - même la conception - sont de plus en plus délocalisées dans d'autres pays et donc, il faut avoir une grande capacité d'adaptation. Le marché du travail évolue très vite.

Quels sont vos projets d'avenir ?
En 2000, je suis retourné à la fac pour une formation de conception et construction navale. Cela m'attirait car c'est un secteur porteur. Et c'est assez proche de mon métier de base car c'est toujours de la conception. Quand on sait dessiner une pièce, on peut facilement le transposer à autre chose. Il suffit de connaître les normes.